Mobilité, couple, famille

Postulations - Mobilité - Prochaine étape - Carrières en couple - Conciliation vie familiale & professionnelle - Quitter le monde académique ou y revenir

Re: Mobilité, couple, famille

Messagepar stephanie » 24 Août 2012, 15:25

Evidemment que la qualité doit primer sur l'égalité...les étudiant-e-s choisissent leur université en fonction de la qualité des cours et pas parce qu'il y a autant de femmes que d'hommes professeur-e-s.

Mais je voudrai juste ajouter que je sais de source sûre que la remise en question des critères de nomination des nouveaux/elles professeur-e-s est très mal vue dans certaines universités :x

Il va falloir beaucoup de temps et de pression avant que les critères changent...
stephanie
 
Message(s) : 28
Inscrit le : 25 Avril 2012, 16:56

Re: Mobilité, couple, famille

Messagepar cyanistes » 28 Janvier 2013, 15:45

Au delà de la volonté de s'accomplir dans son parcours professionnel ou dans sa vie personnelle, ce sont souvent les possibilités de carrière qui dictent finalement le choix au sein d'un couple de s'investir plus fortement dans l'un ou l'autre. Je suis dans la situation relativement rare où ma carrière académique offre plus de possibilités de progression, de mobilité et de salaire que celle, non-académique, de mon compagnon. Il se trouve donc que c'est lui qui a mis pour l'instant sa vie professionnelle en sourdine. Ce n'est pourtant pas vraiment la situation que nous aurions préférée, et parvenir à une certaine alternance, ou du moins à un meilleur équilibre nous satisferait tous les deux : plus de valorisation professionnelle pour lui et plus de temps en famille pour moi.

C'est donc bien l'accession aux postes les plus valorisés, mais aussi la revalorisation des carrières académiques par rapport au privé qui est critique pour l'égalité : avoir des universités remplies de femmes ne changera pas tout.

En parenthèse, il est à souligner que le regard porté sur un homme ne travaillant pas, même temporairement, reste parfois assez rétrograde : là où une femme peut encore s'attribuer sans remarques la fonction de "femme au foyer", un homme est trop souvent considéré comme un paresseux voire un profiteur vivant "aux crochets"... Serait-ce que certains ont encore beaucoup de mal à imaginer un homme réalisant effectivement des tâches ménagères ?
cyanistes
 
Message(s) : 1
Inscrit le : 28 Janvier 2013, 15:23

Précédent

Retour vers Carrières



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron