Les études doctorales seraient propices au harcèlement sexuel et moral (article Le Figaro Etudiant)

Discussions de toutes les phases de l'aventure doctorale, de la décision de se lancer à la soutenance

Questions de méthodologie, d'organisation & de rédaction - Rapport avec la direction de thèse - Choix du Jury - Préparation de soutenance, etc.

Les études doctorales seraient propices au harcèlement sexuel et moral (article Le Figaro Etudiant)

Messagepar frago » 17 Octobre 2013, 20:58

Lien vers l'article (NB: ça se passe en France, mais cela concerne aussi la Suisse):

http://www.letudiant.fr/educpros/actual ... moral.html

Qu'en pensez-vous?
frago
 
Message(s) : 32
Inscrit le : 24 Avril 2012, 17:39

Re: Les études doctorales seraient propices au harcèlement sexuel et moral (article Le Figaro Etudiant)

Messagepar inoutin » 18 Octobre 2013, 09:38

Comme l'article l'exprime bien, je trouve, la relation particulière et asymétrique qu'entretiennent directeur/trice - doctorante est un terreau potentiellement fertile pour ce type de dérapage.

De mon côté je n'ai jamais entendu parler de cas concrets dans les quelques universités / instituts où j'ai travaillé.

Les zones grises étaient plutôt, dans les termes de l'article:

"Au demeurant, une certaine forme de séduction intellectuelle est inhérente à la relation qui existe entre un doctorant et le directeur de thèse qu'il s'est choisi et qui exerce naturellement sur lui un certain ascendant. (...) Il n'est d'ailleurs pas rare que, en dehors de toute pression et de toute contrainte, celui-ci débouche sur des relations sentimentales et parfois sur des unions durables qui relèvent du champ de la vie privée."


J'ai par contre entendu parler de quleques cas cas de harcèlement moral assez sérieux (conduisant à prise en charge médicale et arrêt de la thèse dans 2 cas au moins) et été témoin, mais non victime, de comportements que je qualifierai, en exagérant un peu, d'esclavagistes (p.ex.: transformation en assistant personnel, hors cahier des tâches et avec souffrance pour la personne concernée... mais c'étaient des personnes qui avaient aussi un pourcentage de poste, pas seulement la qualité de doctorant-e)
inoutin
 
Message(s) : 38
Inscrit le : 26 Décembre 2011, 12:05

Re: Les études doctorales seraient propices au harcèlement sexuel et moral (article Le Figaro Etudiant)

Messagepar Aléa » 21 Février 2014, 20:37

Je suis en ce moment à l'étranger, pour un projet collaboratif.

Je représente une institution et un travail assez reconnus ici. J'ai certainement aporté ma pierre à l'édifice, mais elle n'est pas centrale.

L'institution -et le pays- d'accueil se trouvent, disons, en périphérie de la production du champ donné.

Me rappelant cette discussion entrevue il y a quelques temps, j'observe certaines dynamiques d'interaction que j'ai souvent trouvées aussi ailleurs (conférences, interactions avec doctorant-e-s dans des workshops donnés, etc.): des rapports d'admiration, de désir, de séduction qui vont parfois jusqu'à me mettre mal à l'aise.

de là, j'imagine qu'il n'est pas difficile de se laisser griser, de prendre cela au sérieux, voire d'en abuser.

Je crois que les rapports académiques font partie des formes de rappports de pouvoir (allant du symbolique au très pragmatique) qui recèlent souvent des dynamiques archétypales assez puissantes (de l'érotisation au désir de mise à mort ) plus ou moins cachées selon les contextes.

Dans cette chorégraphie ou la libido sciendi en cache bien d'autres, cela n'est pas vraiment surprenant que certains désirs soient parfois mis en actes.

C'est le contraire qui serait surprenant.

Je ne m'en fais certainement pas l'avocat. Plutôt une forme de constat.
Avatar de l’utilisateur
Aléa
 
Message(s) : 83
Inscrit le : 20 Novembre 2011, 09:33


Retour vers L'espace-temps du doctorat



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron