Les lieux de la thèse

Discussions de toutes les phases de l'aventure doctorale, de la décision de se lancer à la soutenance

Questions de méthodologie, d'organisation & de rédaction - Rapport avec la direction de thèse - Choix du Jury - Préparation de soutenance, etc.

Les lieux de la thèse

Messagepar Emma Bovary » 26 Mars 2013, 14:52

Bonjour à toutes et à tous,
comment allez - vous? Vous étes autant fatigué(e)s que moi de ce ciel gris, de cet hiver qui ne semble pas avoir envie de quitter l' arc lémanique?

Bon, au moins on bosse!

En lisant les sujets de discussion qui font partie de la section "l'espace temps du doctorat", je me suis rendue compte que nous parlons beaucoup du temps de la thèse, mais pas du tout de l'espace de la thèse (ou des espaces).

C'est à cause de cela que je lance un nouveau sujet de débat. Votre thèse vous la rédigez ou? à la maison? En bibliothèque?

Personellement, je dois changer d'endroit: un jour je reste chez moi, le lendemain je vais à l'uni, un autre jour je vais à la bibliothèque du centre ville.

Cela me demande beaucoup d'organisation: je dois me souvenir à chaque fois de l'endroit ou j'ai laissé tel ou tel autre article, mais, au meme temps, me permet de changer les idées, de m'inspirer, pour ainsi dire.

J'aimerais connaitre votre stratégie par rapport aux espaces du doctorat!
Emma Bovary
 
Message(s) : 41
Inscrit le : 01 Février 2013, 16:28

Re: Les lieux de la thèse

Messagepar frago » 04 Avril 2013, 18:02

Je lisais et rédigeais dans plein d'endroits SAUF à mon bureau à l'université: impossible de m'y concentrer! Trop de monde dans l'espace partagé, trop de va et vient, pas de lumière (même pas une vraie fenêtre donnant sur l'extérieur), les relents de restes de repas négligemment laissés là par mes collègues indélicats, les interruptions, les visites hors rendez-vous des étudiants...
Pour finir, j'étais le mieux à la maison car j'avais la chance d'avoir une pièce comme bureau où je pouvais travailler dans le calme et la solitude (et accessoirement du café à volonté, des repas sains, des toilettes propres, une lampe qui fonctionne, du chauffage sur mesure, et une imprimante quand même).
Il y a par contre quelques désavantages: tu n'arrêtes presque jamais , la flexibilité n'a plus de limites, et les interruptions par des téléphones intempestifs... Et aussi, comme du coup tu ne viens plus ou moins à ton bureau, certains croient que tu glandes ou que tu prends des vacances alors que tu travailles en fait plus qu'eux entre leurs longues discussions, les pauses-clopes, les pauses-café, les problèmes de réparation de la photocopieuse, etc...

J'ai aussi beaucoup lu en train pendant les longs trajets pour aller à des colloques. Très efficace.

La bibliothèque parfois aussi, mais en dehors des périodes d'affluence avant les examens.

Si l'aspect "genre" du problème t'intéresse, tu peux lire le chapitre 4
An office of one's own : stories of power, space, and motherhood in the Swiss Academy, par Caroline Wiedmer
dans ce livre: Motherhood and space : configurations of the maternal through politics, home, and the body /
edited by Sarah Hardy and Caroline Wiedmer, 2005.
Regard très critique mais tellement juste d'une Américaine qui a passé quelques années dans le système académique suisse.
Table des matières disponible ici: https://library.villanova.edu/Find/Record/692795/TOC

Sinon anecdote intéressante: je discutais avec un collègue qui me disait qu'il ne travaillait JAMAIS à sa thèse chez lui, mais qu'il lui arrivait de venir travailler à l'Université le samedi et le dimanche. Pour ma part, sauf travail urgentissime ou colloque (ou déplacement pour un colloque), j'ai tant bien que mal essayé de ne pas travailler le dimanche (ou le samedi, au moins 1 des 2 jours) pour passer au moins un jour en famille ou un jour à "faire autre chose". Lui (sans enfants, sans partenaire je crois) mettait l'accent sur le LIEU "sacré" ("pas chez moi") et moi sur le "TEMPS sacré" ("pas le dimanche")... avec moins de succès que lui.
frago
 
Message(s) : 32
Inscrit le : 24 Avril 2012, 17:39

Re: Les lieux de la thèse

Messagepar Aléa » 08 Avril 2013, 12:02

Je ne travaille pas non plus à l'nstitut en semaine: entre les sollicitations des collègues et étudiantes il est impossible de se concentrer.

Il m'arrive par contre de le faire le week-end


J'alterne des phases de travail à la maison et des phases en bibliothèque. Quand je send le rendement décroître, j'alterne. J'aime bien également utiliser différentes bibliothèques: donc j'explore et répertorie: celles qui sont plus confidentielles et calmes en péridoe d'examen, celles qui ont des alcoves, celles qui sont ouvertes le week-end, etc,

Pour ma part, donc, c'est plus le renouvellement dont j'ai besoin, car après un temps v(variable) passé à travailler au même endroit, je deviens nettement moins productif.

J'aime que le travail en bibliothèque me force à prendre des affaires pour la journée, et à "nettoyer le bureau" en fin de journée. J'essaie de faire de même à la maison, mais finis toujours à terme enlisé dans une pile d'articles et de livres.
Avatar de l’utilisateur
Aléa
 
Message(s) : 83
Inscrit le : 20 Novembre 2011, 09:33

Re: Les lieux de la thèse

Messagepar Emma Bovary » 11 Avril 2013, 12:31

Merci beaucoup!

Toujours par rapport aux "lieux de la thèse", j'aimerais vous parler de ce qui m' est arrivé hier.

Prémisse: maintenant je suis chez me parents: pas de wifi, beaucoup de bruit, peu d'espace.

Heureusement, une copine qui habite juste à coté me prête sa maison, bien plus equipée.

Je dois vous avouer que cette semaine je ne suis pas du tout motivée (ah la bipolarité des thèsardes!). Le travail avance, mais (j'ai l'impression) il n'est pas brillant et je l'impression de faire n'importe quoi.

Hier, en arrivant chez ma copine, j'ai eu un véritable blocage... et j'ai paniqué! Grave!!!!!

Alors j'ai tout simplement arreté de travailler. Je suis sortie, j'ai acheté un classeur très classe, j'ai mangé une salade sous le soleil italien et, magiquement, je me suis sentie mieux.

Je suis rentrée chez ma copine, j'ai bien rangé les chapitres de la thèse dans le classeur et je suis sortie sur le balcon. Assise sur une chaise longue, en sirotant un jus, j'ai commencé a me rélire et à feuilleter mes 160 pages de thèse.

Et vous savez? C'était pas mal!!! Je me suis rendue compte du fait que j'ai déjà beaucoup travaillé, et que le tout est cohérent!

Morale: parfois c'est normal de péter les plombs. Dans ces moments il faut juste... changer d'endroit et chercher le soleil!
Emma Bovary
 
Message(s) : 41
Inscrit le : 01 Février 2013, 16:28

Re: Les lieux de la thèse

Messagepar deribaup » 12 Avril 2013, 23:09

Il est vrai que changer de lieu de travail peut être très bénéfique... j'en ai aussi fait l'expérience récemment.

La première fois, en montant à la montagne le week-end de Paques, toute personne en Suisse Romande à ce moment là se souvient certainement du week-end magnifique que nous avons eu... :twisted:
Alors quand il n'y a rien à faire dans un chalet à 1700m, on lit et on travail sur son ordinateur, et j'ai avancé... vite.

La deuxième fois, en attendant une amie dans un café pendant toute une soirée, mon travail a beaucoup avancé, tout ce qu'il me fallait était une bonne connexion internet, et beaucoup de bruit ambiant pour enfin avancer dans mon code. Comme quoi, le silence de la bibliothèque ou de mon bureau, n'est pas toujours des plus bénéfique.
deribaup
 
Message(s) : 52
Inscrit le : 27 Avril 2012, 15:47

Re: Les lieux de la thèse

Messagepar Aléa » 14 Avril 2013, 12:49

Tiens, c'est vrai ça: j'ai pensé aux endroits réguliers mais pas aux longs week-ends ou semaines de travail "en résidence" quelque part.

C'est un mode que j'affectionne beaucoup. J e pars souvent en tandem avec quelque'un qui doit également être productif.

Selon les maisons, chalets libres, etc. internet n'est pas toujours dispnible, ce qui n'est pas toujours un mal (c'est vrai que maintenant il est facile de faire un relai via le téléphone, mais parfois je trouve assez sain de travailler déconnecté),

J'aime beaucoup ces escapades: dépaysements bienvenus, échanges humains, généralement bon rendements, etc.
Avatar de l’utilisateur
Aléa
 
Message(s) : 83
Inscrit le : 20 Novembre 2011, 09:33

Re: Les lieux de la thèse

Messagepar Emma Bovary » 17 Avril 2013, 11:00

Aléa!

Tu me donnes envie de lancer une proposition qui, j'espère, ne sera pas trop indiscrète.

Il sera beau d'organiser, cette été, des sessions d'écriture communnautaires. Genre: Nous devons rendre des articles, des demi-thèses ou, carrement, des thèses? Pourquoi pas ne se retrouver chez nous?!

Et habitant à Lausanne, je me réjouis d'accueillir chez moi pour des sessions d'un ou deux jours les thésards qui ne peuvent pas partir en vacance.

Nous pourrions profiter un petit peu du lac et, surtout, nous motiver l'un l'autre et partager un moment difficile comme celui qui nous attende (écrire en pleine été c'est pas le top!).

Et encore, si quelqu'un veux me suivre dans cette tache, je me réjouirais de découvrir des coins sympas et calmes pour bien bosser.!

Bon boulot!
Emma Bovary
 
Message(s) : 41
Inscrit le : 01 Février 2013, 16:28

Re: Les lieux de la thèse

Messagepar Aléa » 22 Avril 2013, 08:13

Oui, c'est une excellente idée.

J'espère qu'il y aura des gens interessés... la thèse est une aventure solitaire, mais ce n'est pas non plus écrit dans l'airain que chaque étape du processus doive l'être.

C'est peut-être l'occasion d'inaugurer la section "organisons-nous" dont j'ai remarqué qu'elle était toujours vierge: viewforum.php?f=37

Je ne sais pas s'il y a déjà suffisamment de monde sur le forum pour que ça marche, mais ça vaut la peine d'essayer!
Avatar de l’utilisateur
Aléa
 
Message(s) : 83
Inscrit le : 20 Novembre 2011, 09:33

Re: Les lieux de la thèse

Messagepar deribaup » 23 Avril 2013, 14:46

Effectivement c'est une très bonne idée.

C'est vrai que personnellement c'est plutot le week-end que j'ai besoin d'autres endroits pour travailler, car la semaine, je suis à mon bureau, et je vais faire rager plus d'une personne, je le sais, mais je suis très au calme, avec beaucoup de place.

Par contre, le week-end, je n'ai jamais le courage d'aller au travail, et j'espère toujours réussir à travailler à la maison, ce qui me mène plutot à procrastiner toute la journée.

Donc pour ceux qui sont sur Genève, et sont partant d'aller travailler un peu le week-end, je suis partante.
deribaup
 
Message(s) : 52
Inscrit le : 27 Avril 2012, 15:47


Retour vers L'espace-temps du doctorat



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron