Publications / Communications: quelles stratégies?

Discussions de toutes les phases de l'aventure doctorale, de la décision de se lancer à la soutenance

Questions de méthodologie, d'organisation & de rédaction - Rapport avec la direction de thèse - Choix du Jury - Préparation de soutenance, etc.

Publications / Communications: quelles stratégies?

Messagepar yserrano » 27 Décembre 2011, 20:53

Lorsqu'on est doctorant-e, on voit passer diverses annonces, appels à communication et à contribution. Au début de la thèse, on se dit qu'on n'est pas encore prêt-e. Mais alors à quel moment de la thèse il serait convenable de commencer à publier et où? Quelle stratégie adopter en ce qui concerne la participation à des congrès et des colloques?

De part mon expérience, je trouve que la participation à des colloques et des séminaires thématiques sont particulièrement utiles, non seulement pour s'entraîner à présenter son sujet de manière concrète ou pour s'exercer à parler en public, mais aussi parce que les questions que le public pose peuvent s'avérer très pertinentes. On peut ainsi mieux orienter sa recherche. De plus, on commence également à constituer son réseau, à se faire connaître.

En ce qui concerne les publications, les actes de colloque peuvent être une manière plus "facile" de commencer sa liste de publications. Toutefois, sur le CV, ce sont les publications dans des revues reconnues, à comité de lecture qui sont valorisées.
Il faut aussi prendre en considération le fait qu'une publication dans une revue à comité de lecture peut prendre une, deux, voire trois années, entre le moment où on envoie sa proposition et le moment où l'article est publié.

Auriez-vous d'autres expériences à ce sujet?

YS
yserrano
 
Message(s) : 2
Inscrit le : 27 Décembre 2011, 20:14

Re: Publications / Communications: quelles stratégies?

Messagepar GenMod » 28 Décembre 2011, 16:10

Mon expérience personnelle est que les colloques et publications sont évidemment importants, mais aussi potentiellement 'dangereux' pour l'avancement de la thèse.


J'ai personnellement participé à beaucoup de colloques et pas mal publié (en essayant de bien choisir les revues ou ouvrages afin qu'ils amènent un plus autre que volumétrique au dossier académique), mais cela m'a souvent "desaxé" de mon travail de thèse.

Comme le monde académique s'est bolognisé depuis et qu'en Europe l'âge joue un rôle non négligeable dans la construction d'une carrière (une discussion de ces deux points dépasserait le cadre de ce post), il est important de terminer sa thèse dans de bons délais (qui varient évidemment selon les cas, disciplines, etc.).

Du coup, il importe de bien cibler ses choix, tant pour colloques et publications, afin qu'ils soient clairement utiles pour élaborer des "chapitres" de la thèse et non des digressions, certes passionnantes, mais qui n'alimentent pas l'opus magnum.

Ensuite, la phase postdoctorale peut (doit?) être utilisée pour nourrir un portfolio de publications conséquent, qui ouvre des portes lors de candidatures (le choix des périodiques et des maisons d'édition compte)

Il s'agit juste d'un avis personnel et retrospectif.


Sinon, le record en termes de délais absurdes pour un publication de mon côté est... quasi cinq ans. Soumis une première fois à une revue américaine connue, l'article a traîné deux ans (blocage politique d'un peer-reviewer) avant que nous le soumettions ailleurs. L'autre revue, bien cotée également, l'a pris mais en demandant de la raccourcir. Entre temps, la trame narrative de l'article, qui était basée sur un discours 'révolutionnaire', alors récent, d'un premier ministre a du être réécrite car elle devenait obsolète par rapport à l'objet (au vu des évolutions des années à suivre).

Cela dit nous sommes contents de la version finale et elle a été largement diffusée et citée. Donc tout est bien qui finit bien, mais le parcous du combattant fut d'une absurdité admirable.
Avatar de l’utilisateur
GenMod
 
Message(s) : 118
Inscrit le : 21 Novembre 2011, 11:32

Re: Publications / Communications: quelles stratégies?

Messagepar yserrano » 04 Janvier 2012, 11:29

Certes, préparer une communication sur un sujet particulier peut nous "desaxer" du sujet de la thèse. D'un autre côté, dans deux occasions, cela m'a ouvert deux pistes de recherche que j'ai ensuite intégrées à ma thèse et auxquelles je n'avais pas pensé.
Quoi qu'il en soit, je pense qu'il est très important de choisir des colloques et des congrès dont la thématique garde un lien avec sa propre recherche.

Concernant le délai de publication, le problème se pose pendant et après la thèse... que faire alors? quelle stratégie adopter?

ys.
yserrano
 
Message(s) : 2
Inscrit le : 27 Décembre 2011, 20:14

Re: Publications / Communications: quelles stratégies?

Messagepar sourisrose » 10 Janvier 2012, 15:37

N'oublions pas que lorsqu'il s'agira de demander une bourse, que ce soit en phase doctorale ou post-doctorale, il est important de présenter un CV solide. Par conséquent, je trouve utile de publier et participer à des colloques même pendant la thèse. Pour ma part, j'essaie toujours de faire d'une pierre deux coups, en présentant des résultats de ma thèse ou en abordant une thématique que je pourrai incorporer à ma recherche.

Il est vrai qu'il vaut mieux publier dans des grandes revues, mais pour commencer on peut aussi participer à des colloques de doctorant-e-s avec publication à la clé. Ceci permet de se lancer et d'acquérir expérience et confiance en soi... car c'est en forgeant que l'on devient forgeron ou forgeronne :D

J'ajoute enfin que préparer un article, même pour les actes d'un petit colloque, est un excellent exercice de rédaction scientifique, très utile pour la thèse.
Avatar de l’utilisateur
sourisrose
 
Message(s) : 38
Inscrit le : 22 Décembre 2011, 19:30

Re: Publications / Communications: quelles stratégies?

Messagepar flype » 18 Janvier 2012, 17:43

Selon mon expérience, les deux sont très utiles mais ont des buts assez différents:

- Les publications sont essentielles dans une carrière académique et sont souvent utilisé comme un indice de la qualité d'un dossier de candidature à un poste académique (c'est une preuve concrète du travail produit pendant toutes ces années - bien plus que la thèse ou le titre de docteur). Il est de plus possible de faire une thèse en publication (très utile en sciences durs) ou il peut être essentiel de publier la thèse sous forme de livre (surtout en sciences humaines). Un gros avantage supplémentaire des publications très tôt dans la thèse réside dans l'apprentissage de rédaction pas toujours facile. Il s'agit de formaliser des résultats/pensées et d'expliquer son travail à des pairs. Ainsi, c'est à ce moment qu'on réalise réellement ce que signifie 'faire une thèse' ou 'faire un travail de recherche'. Le fait que les publications soient réellement publiés après la thèse n'est en général pas trop problématique et les remarques des pairs sont essentielles pour améliorer son travail.

- Les colloques ou conférences sont également très utiles mais plus particulièrement pour le networking. Il s'agit de se faire connaître (donc il faut absolument présenter oralement quelque chose et faire bonne impression) et d'établir des contacts utiles pour le présent et le futur. Tout contact peut être utile. Il faut en effet bien gérer son temps et choisir principalement les colloques les plus utiles, même si il peut être utile en début ou fin de thèse d'aller à des colloques plus éloignés du domaine de thèse. On trouve aussi des parallèles et des idées pour sa thèse grâce à ces rencontres.

Il s'agit donc de doser ces deux éléments qui aident à terminer une thèse de très bonne qualité en se confrontant très tôt à l'avis des pairs (une bonne thèse ne s'effectue que rarement seule dans un coin - il s'agit selon moi d'un travail d'équipe que l'on dirige soi-même). De plus ces deux éléments sont également utiles plus tard pour la carrière académique. Donc il faut foncer: publier et présenter vos recherches!

Il faut tout de même être attentif au fait que les attentes peuvent être très différentes dans différents domaines. La réponse n'est donc peut-être pas la même en littérature ou en biologie. Renseignez-vous si vous avez un doute.
flype
 
Message(s) : 2
Inscrit le : 18 Janvier 2012, 15:45

Re: Publications / Communications: quelles stratégies?

Messagepar kika » 21 Mars 2012, 15:23

POUR LES FEMMES:
Le 8 juin, il aura un cours REAGRD intitulé "Stratégies de publication en sciences humaines"
Voir sur http://www.unifr.ch/regard/atelier/liste
Avatar de l’utilisateur
kika
 
Message(s) : 37
Inscrit le : 13 Décembre 2011, 10:37

Re: Publications / Communications: quelles stratégies?

Messagepar Julie » 09 Mai 2012, 15:21

Et ensuite, il est très important de publier sa thèse. Les pratiques varient d'un domaine à l'autre (parfois, on publie sa thèse par articles, parfois sous forme de livre). J'ai assisté à plusieurs commission de sélection pour des bourses où ce point a été mis en avant : sans être publiée, une thèse n'a pas le même poids dans le CV. Et en même temps, c'est normal --> une thèse a besoin d'être diffusée le plus largement possible, afin qu'elle puisse être discutée, remise en question si besoin est, ou ouvrir de nouvelles pistes de recherche.
Julie
 
Message(s) : 7
Inscrit le : 21 Décembre 2011, 19:11

Re: Publications / Communications: quelles stratégies?

Messagepar Emma Bovary » 28 Juin 2013, 14:34

Je trouve cela trés intéressant et de quelque manière encourageant aussi.

En Italie presque personne publie sa thèse. Les thèses sont stoqués one sait pas ou...

Avoir la possibilité de publier ses résultats est à mon avis FONDAMENTAL.

Je souhaite que la publication d'une thèse sous forme de volume soit de plus considérée comme un plus dans la carrière de chaque chercheur et dans chaque pays.
Emma Bovary
 
Message(s) : 41
Inscrit le : 01 Février 2013, 16:28

Re: Publications / Communications: quelles stratégies?

Messagepar deribaup » 02 Juillet 2013, 08:10

il est vrai que les pratiques suivant les domaines sont vraiment très différentes. J'ai des amis en sciences humaines qui doivent encore publier leur manuscrit sous la forme d'un volume.
Dans mon domaine, informatique, pas besoin, voire même complètement inutile de publier sa thèse sous forme de manuscrit. Par contre, il est effectivement vivement recommandé d'écrire au moins un article de journal sur sa thèse (après le dépôt), en plus de ce que l'on a écrit pour les conférences et/ou autre article de journal pendant notre thèse.
deribaup
 
Message(s) : 52
Inscrit le : 27 Avril 2012, 15:47


Retour vers L'espace-temps du doctorat



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron