Financer son doctorat

Discussions de toutes les phases de l'aventure doctorale, de la décision de se lancer à la soutenance

Questions de méthodologie, d'organisation & de rédaction - Rapport avec la direction de thèse - Choix du Jury - Préparation de soutenance, etc.

Financer son doctorat

Messagepar kika » 24 Janvier 2012, 18:22

Bonjour,
J'ai rencontré une amie l'autre jours qui, à quelques mois après la fin de son master, se trouve inscrite au chômage et en train de rédiger un projet de recherche FNS qui servira peut-être à financer son poste de doctorante... Et ceci en accord avec son prof... :?

Je me demande si c'est une pratique courante. Si oui, ceci me choque un peu: l'assurance chômage servirait alors à payer la préparation des projets FNS pour des professeurs qui n'ont pas le temps de faire eux mêmes? Et si le projet n'aboutit pas? Dans quelle situation reste mon amie?

Est-ce que vous avez rencontré des situations similaires? De manière plus générale, comment avez-vous financé votre doctorat (question adressée surtout à ceux et celles qui n'occupent pas un poste d'assistanat)?
Merci
Avatar de l’utilisateur
kika
 
Message(s) : 37
Inscrit le : 13 Décembre 2011, 10:37

Re: Financer son doctorat

Messagepar inoutin » 24 Janvier 2012, 19:25

Bonjour.

Autour de moi, j'ai vu plusieurs personnes passer un moment à un autre par le chômage pour travailler sur leur thèse. Parfois au début, mais parfois aussi à la fin.

Ces personnes avaient tous les droits de toucher le chomâge, faisaient leurs recherches d'emploi (même si pas toujours dans le but d'être immédiatement engagées), et souvent en parlaient à leurs conseiller/ère respectifs.

Les votations et le resserrage de boulons névrotique de la loi et des pratiques liées au chômage opérés ces dernières années doit certainement possuer les gens à faire ça désormais sans en parler, les forçant à se retrouver dans des situations plus mensongères.

Par ailleujrs, j'ai vu des pratiques similaires chez des personnes actives dans d'autres miileux, non académiques, pour développer un portfolio, champ d'activité ou autre.

Je vois cela comme un signe de ces temps précaires où chacun se débrouille comme il peut.

Comme il s'agit tout de même d'activités pour se construire un avenir, et non de "glande", je ne trouve pas cela nécessairement honteux.


Par contre, si c'est utilisé par des profs pour garder de plus larges équipe dans leur giron sans avoir à les financer, alors je trouve cela choquant.
inoutin
 
Message(s) : 38
Inscrit le : 26 Décembre 2011, 12:05

Re: Financer son doctorat

Messagepar frago » 24 Avril 2012, 17:58

Je connais moi aussi des doctorants (plutôt des fins de thèse) qui passent par la case chômage pour finir la thèse. J'ai failli y passer moi aussi, mais par chance, j'ai trouvé un demi-poste.
Je crois que c'est une pratique assez courante, en tout cas pour les sciences humaines et sociales.
Quand je m'étais renseigné auprès du chômage, l'a conseillère m'avait dit une phrase toute bête mais qui m'avait rassuré:
le chômage est un système "ASSURANCIEL" et non "ASSISTANCIEL"... tu as payé des impôts, contribué, pour y avoir droit pendant un moment. Si c'est juste "en attendant" de pouvoir finir pour trouver un poste académique ou un job, je ne crois pas que ce soit de l'abus... mais mieux vaut se taire...
J'ai aussi entendu des cas de doctorants qui demandent un FNS dans une uni proche de la Suisse, s'y rendent 1-2 fois par semestre et se planquent chez eux pour finir, sans "habiter sur place". Ce n'est pas correct, mais il y a une telle pression pour ces fins de thèse, qu'on peut comprendre.
frago
 
Message(s) : 32
Inscrit le : 24 Avril 2012, 17:39

Re: Financer son doctorat

Messagepar eliabar » 05 Décembre 2012, 11:29

Le nouveau programme du FNS doc.ch est vraiment intéressant pour financer sa thèse, pour l'instant seulement encore pour les sciences humaines et sociales, je vous suggère de vous renseigner sur http://www.snf.ch/F/encouragement/perso ... fault.aspx
Avatar de l’utilisateur
eliabar
 
Message(s) : 38
Inscrit le : 17 Novembre 2011, 12:24

Re: Financer son doctorat

Messagepar Emma Bovary » 16 Mai 2013, 14:55

Merci! Très bon conseil!

J'ai juste une question:

Est-ce que demander une bourse FNS pour financer le doctorat compromet un éventuel financement pour un postdoc?
Emma Bovary
 
Message(s) : 41
Inscrit le : 01 Février 2013, 16:28

Re: Financer son doctorat

Messagepar deribaup » 16 Mai 2013, 15:17

Dans les différentes présentations auxquelles j'ai assisté, ils disent toujours que non, cela ne compromet en rien l'obtention de la bourse de postdoc (Early Postdoc.Mobility).
deribaup
 
Message(s) : 52
Inscrit le : 27 Avril 2012, 15:47

Re: Financer son doctorat

Messagepar inoutin » 23 Mai 2013, 10:51

Intuitivement, je dirais même que ça peut aider (1ère bourse "réussie" = gage de crédibilité attestant du sérieux du/ de la candidat/e), le système est pensé pour accompagner les chercheur-e-s du doctorat au professorat (dans l'idéal, s'entend)
inoutin
 
Message(s) : 38
Inscrit le : 26 Décembre 2011, 12:05

Re: Financer son doctorat

Messagepar deribaup » 24 Mai 2013, 10:43

Je serais assez d'accord avec inoutin...le système est fait pour aide à la future carrière de l'académique.
deribaup
 
Message(s) : 52
Inscrit le : 27 Avril 2012, 15:47

Re: Financer son doctorat

Messagepar frago » 24 Mai 2013, 21:30

Je suis assez d'accord avec les réponses ci-dessus, MAIS enchaîner bourse sur bourse n'est pas forcément une bonne idée, en tout cas pas dès qu'on arrive à un niveau post-doc. Ou alors pas QUE des bourses FNS. Il faut montrer qu'on sait mendier ailleurs, qu'on attire du fric de partout.

Être tout le temps financé par le FNS peut être interprété d'un côté comme un "succès" (c'est-à-dire un académique qui finit ses projets, qui attire du financement, qui est mobile, etc... = bonne image :D ), mais aussi comme un "échec" (celui qui n'arrive jamais à se faire engager nulle part pour de bon, la personne qui va "travailler gratuitement" puisque l'uni qui la reçoit ne la paie pas... à la longue = mauvaise image :cry: ). Je l'ai déjà entendu dire de certaines personnes, mais pas à un niveau de fin de doctorat.

D'ailleurs c'est à mon sens un gros problème pour la relève: on leur donne des gentilles "bourses" comme à des p'tits z'étudiants méritants (on leur donne parce qu'ils sont BONS, pas parce qu'ils sont PAUVRES, mais on les maintient tout de même dans la précarité malgré tant d'années d'études). Mais on ne leur donne pas un vrai "salaire" (sans mentionner le souci de l'AVS, de l'assurance chômage, du 2ème pilier et des trous de cotisation), parce que appeler ça un "salaire" serait scandaleux, en le comparant à un salaire du privé ou au salaire de qn qui a fait juste un CFC par exemple. Donc, c'est, à juste titre, une "bourse". Pas de vrai salaire ≠ de vrai "métier". Cela dit, soyons reconnaissants de ce que nous avons. C'est mieux qu'ailleurs et c'est mieux que rien.
frago
 
Message(s) : 32
Inscrit le : 24 Avril 2012, 17:39


Retour vers L'espace-temps du doctorat



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron