Plafond de verre : les raisons de sa permanence

Questions et débats de politique universitaire - Questions de société liées au monde académique - Conditions de travail - Egalité des chances - Réformes, etc.

Plafond de verre : les raisons de sa permanence

Messagepar sourisrose » 24 Mai 2012, 13:36

Bonjour,
Le plafond de verre (ou de fer, pour reprendre le titre d'une publication romande sur le sujet) est extrêmement tenace dans les universités suisses, y compris dans les branches fortement féminisées au niveau estudiantin et corps intermédiaire.

Petit sondage : quelles sont d'après vous les raisons qui expliqueraient la permanence de l'exclusion des femmes des postes les plus stables et intéressants (PO, MER, etc.) ?

Question subsidiaire : les mesures mises en place par les universités sont-elles suffisamment connues, comprises, efficaces ?
Avatar de l’utilisateur
sourisrose
 
Message(s) : 38
Inscrit le : 22 Décembre 2011, 19:30

Re: Plafond de verre : les raisons de sa permanence

Messagepar Julie » 31 Mai 2012, 11:16

Je n'ai pas (encore?) atteint ce fameux plafond, mais je dirais qu'une des raisons qui bloquent les femmes, ce situe au niveau de toutes ces tâches que les femmes doivent / se sentent poussées à / faire qui encombrent leurs pensées et leur temps... genre: ménage, courses, prendre soin d'autrui, etc..etc... Un de mes amis, américain, m'a dit très justement: "Les femmes le font...parce que les hommes ne le font pas!...". So true! Partageons!...les honneurs comme le nettoyage!
Julie
 
Message(s) : 7
Inscrit le : 21 Décembre 2011, 19:11

Re: Plafond de verre : les raisons de sa permanence

Messagepar sourisrose » 31 Mai 2012, 12:01

Hum oui, so true effectivement ! Mais il s'agit là de facteurs externes au monde académique, et je me demande quels sont les facteurs internes à l'université qui contribuent au problème.
Avatar de l’utilisateur
sourisrose
 
Message(s) : 38
Inscrit le : 22 Décembre 2011, 19:30

Re: Plafond de verre : les raisons de sa permanence

Messagepar Julie » 20 Juin 2012, 10:23

Et bien, j'ai en tout cas appris une nouvelle expression par Brigitte Grésy, qui donnait une conférence à l'UNIGE la semaine dernière : pour le plafond de verre, les canadiens et canadiennes disent : "l'aspiration du plancher collant" ... :lol: très imagé... je ne suis pas sûre qu'il faille en rire, en fait... :?
Julie
 
Message(s) : 7
Inscrit le : 21 Décembre 2011, 19:11

Re: Plafond de verre : les raisons de sa permanence

Messagepar frago » 27 Juin 2012, 22:01

La tour d'ivoire connaît un plafond de verre parce qu'elle est aussi une tour phallique.
Les valeurs du monde académique sont essentiellement masculines (c'est une construction culturelle, bien sûr): se mettre en avant, compétition plutôt que collaboration, validité de l'argumentation scientifique comme seule valable plutôt qu'acceptation de plusieurs argumentations parallèles, mise en valeur du résultat plutôt que du processus, système pyramidal, système de co-optation par les pères et les pairs, mandarinat, productivité (publications) à tout prix, difficultés à concilier vie privée et travail, barrières disciplinaires rigides et "chasses-gardées", organisation héritée du 19e siècle...
Les femmes qui y réussissent (en tout cas celles de la génération qui sont maintenant profs depuis des années) sont des (produits des) féministes second wave qui se sont adaptées au système sans le subvertir... et même sans le remettre en question. Leur énergie s'est concentrée sur le fait d'accéder à ce monde académique. L'idée était d'accéder et de pouvoir y travailler, pas de changer le système ou de le repenser.
Ce n'est peut-être pas qu'une question d'être un homme ou une femme, d'être un papa impliqué ou pas, mais celle d'adopter ou non le système de valeur propres au monde académique (pas si différentes que le monde des entreprises).
Quant aux mesures: elles sont déjà bonnes, elles sont connues, elles sont utilisées.
Le problème, c'est un changement de mentalité et c'est aussi une question générationnelle.
Et au-delà des structures, la question est aussi personnelle. Peut-être qu'au bout d'un moment, tu en as assez bavé pour un résultat peu gratifiant et du décides de faire autre chose (de plus "cool", de mieux payé, de plus stable, de moins précaire). "Les" femmes ont les capacités intellectuelles, mais pas forcément "sociales" pour réussir dans ce milieu (savoir manipuler, savoir se vendre, savoir briller, savoir intervenir même quand on n'a rien à dire, savoir réseauter...).
frago
 
Message(s) : 32
Inscrit le : 24 Avril 2012, 17:39

Re: Plafond de verre : les raisons de sa permanence

Messagepar sourisrose » 28 Juin 2012, 14:25

Je suis bien d'accord avec frago.

En même temps, des plafonds de verre (ou des planchers collants ;) ), comme on en connait dans des facultés fortement féminisées au niveau estudiantin et corps intermédiaire (lettres, médecine), sont insupportable, injustes, inacceptables.

IL FAUT QUE ÇA CHANGE !
Avatar de l’utilisateur
sourisrose
 
Message(s) : 38
Inscrit le : 22 Décembre 2011, 19:30

Re: Plafond de verre : les raisons de sa permanence

Messagepar stephanie » 02 Juillet 2012, 09:50

frago a écrit:"Les" femmes ont les capacités intellectuelles, mais pas forcément "sociales" pour réussir dans ce milieu (savoir manipuler, savoir se vendre, savoir briller, savoir intervenir même quand on n'a rien à dire, savoir réseauter...).


Je suis tout à fait d'accord avec frago. En plus de ce plafond de verre, la plupart des femmes (et j'en fais partie) n'ont pas ces capacités "sociales".
Je suis la première à me mettre des barrières et à me dire que "j'en serai sûrement pas capable". Je manque de confiance en moi :?
Je n'ai pas envie de généraliser, mais je pense que je ne suis sûrement pas la seule dans cette situation.
Il s'agit-là d'une chose que nous pouvons changer. Alors travaillons sur cet aspect-là. Cela ne sera sûrement pas suffisant, mais c'est déjà un bon début :D
stephanie
 
Message(s) : 28
Inscrit le : 25 Avril 2012, 16:56


Retour vers Politique Universitaire



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron